Autour de l’Arbre,

Groupe scolaire Garenne, quartier des Groues, Nanterre

Programme : Groupe scolaire de 20 classes et deux centres de loisirs
Localisation : Quartier des Groues – Secteur Garenne Est – Nanterre
Maître d’ouvrage : Ville de Nanterre
Concours : 2021
Surface bâtie : 5235 m² + 3012 d’aménagements extérieurs
Montant des travaux : 15 M€

Architecte mandataire : Méandre etc’
Ingénierie environnementale fluides – thermique : Alto Ingénierie
Structure Bois – Béton : Gaujard technologie
Economie de la construction : Adatt
Acousticien : AVA
Paysage : Rb&cie

  • Structure bois poteaux et poutres,
  • Isolation ultra-performante en botte de paille,
  • Enduit terre crue sur botte de paille,
  • Production d’électricité par photovoltaïque,
  • Gestion des eaux pluviales à la parcelle,
  • Bâtiment BEPOS et E4C2 visé
  • Plan Climat Air Energie Territorial n°2 de la Ville de Nanterre
  • Durabilité, facilité et faibles coûts d’entretien, d’exploitation et de maintenance

« Au coeur de l’arbre est son enfance »

 

L’oeuvre de Guiseppe Penone est source d’inspiration pour le projet. Le tronc décortiqué suivant un anneau de croissance met en lumière le jeune tronc avec le départ de ses branches. Ainsi le jeune arbre reste au coeur du grand arbre. L’école en bois, enveloppe protectrice pour le développement des enfants du quartier.

Le tilleul existant, grand et rond autour duquel s’activent les entreprises actuellement sur le site est un repère dans le quartier, visible depuis la rue de la Garenne.

Il est conservé pour signaler l’entrée de l’école. Il représente la mémoire du quartier, ses racines, la force du vivant.

A son pied, autour de lui, il apporte une sensation de stabilité, un apaisement, l’envie d’habiter autrement, de s’asseoir pour contempler ses branches.

Le parvis devant l’école est un espace urbain apaisé, multigénérationnel sécurisé pour les piétons, invitant à ralentir.

La clôture de l’école s’estompe dans la végétation de la noue de recueil des eaux de pluie, mettant à distance la cour de récréation pour la totale sécurité des enfants tout en les faisant participer à l’ambiance urbaine et paysagère.

L’arbre offre un bien être urbain par son ombrage, par l’évapotranspiration, il crée un îlot de fraicheur, par ses couleurs, le dessin de ses branches, il accompagne et illustre le passage des saisons.

On entre dans la nouvelle école par un hall. Ce hall, comme un noyau, est à l’articulation de l’école et du centre de loisirs. Plusieurs escaliers desservent différents programmes et de larges circulations. Ces dernières ne sont pas pensées comme de simple lieux de desserte mais bel et bien comme du programme à part entière car leurs dimensions permettent d’y accueillir des activités, des coins lectures avec des bancs ou des vestiaires…

Elles sont toutes éclairées naturellement.

L’école elle-même est implantée en second plan. Elle offre un arrière-plan fonctionnel et régulier. Sa façade sud, vers la cour et vers la ville est celle des circulations menant aux classes. Elle est scandée par des colonnes à l’image de la forêt. Le lieu de l’apprentissage est protégé de la rue et les classes de tournent vers le nord et offre une lumière douce et homogène. Chaque niveau accueille une des écoles pour un usage facilité. Le premier niveau est dédié aux maternelles et de second aux élémentaires. Les classes ont chacune leurs vestiaires ainsi que des bancs dans leur large circulation.

Le centre de loisirs se positionne sur le parvis, venant tenir l’angle de la rue des Ecoles. Il créé l’animation et peut fonctionner indépendamment du reste du bâtiment quand l’école est fermée. Il est pensé comme un espace modulable avec de larges circulations servant également de lieux d’activités. Les salles peuvent s’ouvrir et s’agrandir en fonction des besoins. La bibliothèque s’étend vers les circulations. On peut s’y poser, lire, contempler. La motricité, avec une hauteur sous plafond plus grande, permet d’imaginer toutes sortes d’activités. Le soir, les salles peuvent être ouvertes à la ville pour d’autres usages (cours de yoga, atelier de lecture, de peinture etc…). Le centre de loirs est traversé par un escalier a pente douce venant relier les trois niveaux. Comme un arbre incliné, le tronc est escalier et ses branches chacun des paliers, il permet de desservir toutes les salles du centre de loisirs.

Created by Administrateur | 14/03/2021 | Apprendre, Rassembler, Se divertir