Restructuration de la maison des associations en site classé, Chalons-en-Champagne

2Coût travaux (M)
1750Surface bâtie (m²)
2005Livraison

Programme : Hall d’exposition, bureaux, salle de réunion, médiathèque, logement de fonction, parvis et aire de stationnement.
Localisation : Châlons-en-Champagne (51)
Maître d’ouvrage : Association diocésaine de Châlons
Livraison : 2005
Surface bâtie : 1750 m²
Montant des travaux : 2 M€

Architecte mandataire : Méandre

  • Structure bois poteaux et poutres,
  • Enduits chaux chanvre (6 à 8 cm)
  • Isolation en ouate de cellulose

« Ouverture sur la ville »

 

Cette ancienne bâtisse du 19è siècle regroupe une maison des associations et des services du diocèse avec des plateaux de bureaux paysagers, des bureaux individuels, une salle polyvalente, des salles de réunion, de conférence, de musique, de rencontres, un centre de documentation, une médiathèque, un espace d’exposition, une cafétéria. L’objectif était de réaliser une maison ouverte sur la ville, un lieu d’échanges et de communication. Pour garantir son succès, la réflexion a été menée en concertation avec les futurs occupants.

Une réhabilitation lourde en site classé
L’ouverture du lieu sur son environnement immédiat a été pensée à l’échelle urbaine avec la création d’un parvis, et à l’échelle du bâtiment avec la création d’une faille vitrée, creusant la façade et offrant un jeu de transparence. Dans un périmètre historique classé, cette modification à la fois radicale et subtile dans sa perception, représente une intervention architecturale audacieuse et contemporaine.
Tout en respectant la structure du bâtiment, le décloisonnement et la création d’une « rue intérieure » sur trois niveaux permettent de dégager un volume central fédérateur, propice à la ventilation naturelle en été, qui devient le cœur de la Maison Diocésaine. La rue intérieure, animée de baies sur les quatre côtés, est une « boîte à lumière » dont l’ambiance varie au cours de la journée, au fil des saisons. Avec ses passerelles qui assurent la circulation transversale, elle donne plus d’ouverture et de lisibilité au bâtiment.

Gestion de l’énergie et confort des sens
Très poussée pour une réhabilitation, la démarche HQE®, ici mise en place, est pionnière pour son époque. Chaque poste a été conçu de manière à viser la performance, avec comme ligne de mire la réflexion sur l’énergie grise : chaudière gaz naturel à condensation, capteurs solaires, isolation renforcée, ventilation et éclairage naturel, choix de matériaux bio sourcés et issus de l’agriculture locale (bois, chanvre, ouate de cellulose), confort thermique, hygrométrique, acoustique et visuel…

  • Cette opération a été soutenue par l’ADEME et la Région Champagne-Ardenne, aussi bien techniquement que financièrement. Elle figure sur le CD « Architecture Responsable et Développement Durable » édité en 2009 par l’Ordre des architectes et est lauréate du concours « Habitat Solaire, Habitat d’Aujourd’hui », palmarès 2005-2006
Created by Administrateur | 11/01/2021 | Rassembler, Se divertir